Connect with us

Société

Au Cameroun, ces maux qui collent à la peau des albinos

Parmi ceux-ci, les cancers de la peau et la déficience visuelle.

Publié il y a

le

Parmi ceux-ci, les cancers de la peau et la déficience visuelle.

Cancers de la peau, déficience visuelle. Tels sont les principales maladies qui minent le quotidien des albinos au Cameroun« Cela est dû au manque de mélanine dans leur corps », explique Jean Jacques Ndoudoumou, président de l’Association mondiale de défense des intérêts et de la solidarité des albinos. En effet, l’albinisme est une maladie génétique et héréditaire rare caractérisée par une absence totale ou partielle du pigment mélanique.

Toute personne vivant avec cette déficience, et qui est exposée au soleil à longueur de journée, est sujette à des lésions pré-cancéreuses et des cancers de la peau. Selon l’Organisation mondiale de la santé, la majorité des personnes atteintes d’albinisme décèdent d’un cancer de la peau entre 30 et 40 ans, dans certains pays. Toutefois, cela est évitable si l’accès aux soins leur est facilité. 

Une relative amélioration

Autre désagrément, la peau de l’albinos vieillit plus rapidement que celles des autres et se dessèche. Voilà pourquoi dès le bas âge, la règle d’or est de l’hydrater, recommandent les dermatologues. L’huile de palmiste et le beurre de karité sont donc vivement conseillés ici. Les albinos ont toujours besoin de lunettes de lecture spéciales et de loupes à main pour surmonter leur handicap visuel et éviter d’interrompre leur scolarité. 

Jean Jacques Ndoudoumou admet qu’au Cameroun, le sort des quelque 2200 albinos que comptait le pays en 2021 s’améliore. Mais, « nous avons encore des défis à relever au niveau de leurs frais de santé », dit-il. Pour l’heure, «des dermatologues et ophtalmologues acceptent de les ausculter de manière bénévole ». Par ailleurs, la discrimination à l’égard des albinos diminue et la société les accepte de plus en plus comme des êtres humains à part entière.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Cameroun

Pour en savoir plus sur le cancer en Afrique

Populaires

© 2022 Santé en Afrique