Connect with us

Grossesse-Enfants

Cameroun : la mortalité maternelle est en baisse 

Résultat d’une amélioration des soins maternels et néonatals.

Publié il y a

le

Elle est passée de quatre mille à deux mille pour cent mille naissances vivantes par an.

Le Cameroun a réduit le taux de mortalité maternelle en quatre ans. Il est passé de quatre mille à deux mille décès pour cent mille naissances vivantes. Un résultat lié au Projet d’appui à la santé maternelle, néonatale et infantile (Pasmni) soutenu par le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap).

Ce projet s’est déployé en plusieurs volets : le renforcement des capacités des ressources humaines en soins maternels, néonatals et infantiles, la formation dans la prise en charge des cas de fistules obstétricales, les soins obstétricaux d’urgence, l’acquisition des équipements, matériels médicaux et médicaments entre autres.

Malgré ces avancées, de nombreux défis restent à relever. L’un étant que les femmes puissent aller à la maternité et y accoucher. Aussi, pour éviter les accouchements compliqués, le pays a besoin de sage-femmes bien formées, d’un plateau technique, du sang, martèle le Fnuap.

Pour le cas spécifique de la région de l’Extrême-Nord du pays, où les accouchements sont en grande majorité pris en charge par les « accoucheuses traditionnelles », il a été institué une collaboration avec ces dernières. Elles sont ainsi devenues des relais dans des formations sanitaires. 

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Cameroun

Populaires

© 2022 Santé en Afrique