Connect with us

Science

Comment notre cerveau peut nous faire aimer une musique (ou pas)

À l’écoute, il prédit en permanence ce qu’il va se passer ensuite.

Publié il y a

le

Lorsque l’on écoute de la musique, notre cerveau prédit ce qu’il va se passer ensuite.

En 2O15, Spotify publie en ligne une carte interactive des goûts musicaux en fonction des villes. Dans cette carte, on découvrait les goûts des auditeurs : à New York, The Chainsmokers sont en tête, Jeanne Added à Paris et Nantes et Jul à Marseille. On sait bien que les goûts musicaux évoluent au cours du temps et des régions, et même entre groupes sociaux. Pourtant, à notre naissance, nos cerveaux sont très similaires, alors, que se passe-t-il dans notre cerveau qui affecte autant nos goûts musicaux ?

Lorsque l’on écoute de la musique, notre cerveau prédit en permanence ce qu’il va se passer ensuite, ces prédictions sont différentes selon d’où l’on vient et écouter une nouvelle musique engendre une plasticité neuronale (capacité du cerveau de créer, défaire ou réorganiser les réseaux de neurones et leurs connexions) qui nous permet de mieux prédire de nouvelles musiques d’un genre similaire.

Or, la façon dont nous prédisons des événements musicaux affecte directement le plaisir et les émotions que nous ressentons ainsi que certaines capacités cognitives comme la mémoire et l’attention. Ainsi, la musique à laquelle on a été exposée durant notre vie impacte la façon que l’on a de prédire et d’apprécier de nouveaux morceaux.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Cameroun

Lire la suite sur The Conversation

Populaires

© 2022 Santé en Afrique