Connect with us

Santé

L’exode des médecins nord-africains vers l’étranger, une hémorragie sans fin

Ils se rendent en Europe en quête de meilleures conditions de travail.

Publié il y a

le

Ils sont hautement qualifiés, jouissent d’une formation complète et répondent aux exigences du marché mondial de l’emploi. Les médecins nord-africains, notamment les Tunisiens et les Algériens séduisent plusieurs pays étrangers dont la France.

Mille deux cents médecins ont quitté l’Algérie pour la France, ces dernières années. Ces chiffres annoncés par le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) suscitent un vif débat dans le pays. « Nous sommes conscients de l’ampleur de ce phénomène, qui malheureusement touche plusieurs pays. Il est primordial de réformer la santé en Algérie pour offrir de meilleures conditions à ces médecins et à tout le personnel de santé », a déclaré le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid.

Pour les professionnels algériens, le problème est lié aux conditions générales d’exercice de la médecine dans leur pays : infrastructures sanitaires défaillantes, salaires dérisoires, absence de sécurité au travail, manque d’équipements voire de médicaments, sous-effectifs des personnels soignants. 

Tout le Maghreb concerné

En effet, d’autres pays d’Afrique du Nord connaissent la même situation. La Tunisie est tout aussi confrontée à l’exode de ses compétences. Seulement en 2021, 972 médecins ont décidé de quitter la Tunisie pour de meilleurs horizons dans des pays comme l’Allemagne, la France, le Canada ou encore les pays du Golfe. Selon le secrétaire général de l’Ordre national des médecins, Nizar Laadhari, le nombre de médecins tunisiens ayant quitté le pays serait même supérieur à celui annoncé. 

Parmi les raisons de cette hémorragie, il y a l’insuffisance des ressources financières et les conditions de travail déplorables dans les hôpitaux, en plus de l’augmentation de la violence contre le personnel médical et paramédical.

Quoi qu’il en soit, ces deux pays doivent impérativement offrir de meilleures conditions de travail notamment en matière de sécurité pour pouvoir préserver leurs compétences, devenues une monnaie rare à l’échelle internationale. 

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé en Tunisie

Les services de santé en Algérie

République du Congo3 heures

25 millions USD disponibles pour finaliser le projet « Couverture de santé universelle » du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi

Actualités3 heures

La 1ère Dame Denise Nyakeru remet des diplômes à plus de 100 lauréats formés en drépanocytose

Santé5 heures

[FACT-CHECKING] Sénégal : 3721 décès néonataux enregistrés en 2020 ?

COVID-196 heures

Chine : l’assouplissement des restrictions anti-Covid provoque un rebond de l’économie

République du Congo6 heures

25 millions USD pour finaliser le projet « Couverture de santé universelle » du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi

Actualités9 heures

Congo-Kinshasa: Santé – Jean-Jacques Mbungani déclare la fin d'Ebola à l'Equateur

Maroc9 heures

Maroc: Prise en charge médicale – Le Groupe Akdital lance la Fondation Akdital

COVID-199 heures

Congo-Kinshasa: Faute du non-respect des engagements pris par le gouvernement/RDC – Les médecins et professeurs de l'ESU annoncent la reprise de grève !

COVID-199 heures

Sénégal: « Plus de 60 % des maladies infectieuses humaines sont d'origine animale » (Expert)

Santé9 heures

Angola: La ministre de la Santé évalue le fonctionnement de l'hôpital général de Cabinda

Santé9 heures

Smoothies d’été : comment le faire ? Idées de recettes faciles et healthy

Actualités9 heures

Haut- Katanga : 158. 893 personnes vaccinées contre la COVID 19 sur 756.993  attendues 

COVID-199 heures

Covid: 3.043 nouveaux cas et deux décès

COVID-199 heures

Photos. Khalid Aït Taleb inaugure une clinique de jour à Martil

Informations pratiques12 heures

Ce qu’il faut faire en cas de lumbago

Santé publique13 heures

Paludisme : l’Afrique pourra-t-elle bientôt éradiquer la maladie?

Populaire

© 2021 Santé en Afrique