Connect with us

Questions internationales

Libye : des populations traumatisées en quête de soutien psychologique

Des milliers de personnes sont mortes de la guerre, et la majorité des familles sont encore traumatisées.

Publié il y a

le

Depuis plus de dix ans, la population libyenne est en proie à une guerre civile atroce. Des milliers de personnes sont mortes, et la majorité des familles sont encore traumatisées.

En Libye, une personne sur cinq vit avec une forme de trouble mental, allant d’une dépression légère ou d’une anxiété à une psychose. Près d’une personne sur dix vit avec un trouble mental modéré ou grave, dans les zones de conflit, selon l’Organisation mondiale de la santé. Ces chiffres sont plus élevés si on les compare à la prévalence de ces maladies dans la population générale. En effet, hors zones de conflit, elles concernent une personne sur quatorze.

L’enjeu est double quand sait que le pays accueille des réfugiés subsahariens voulant rejoindre les côtes européennes. Ces personnes ont besoin d’obtenir un traitement et des soins. Dans ce pays, l’accès aux soins n’est pas seulement une question d’amélioration de la santé mentale, il peut aussi être une question de survie. 

Le rôle des ONG

Face à cette situation, le rôle des ONG apparaît crucial. Différents programmes de soutien des citoyens libyens notamment sur le plan psychologique et de santé mentale ont été entrepris cette dernière période. Avec le soutien de l’Union européenne, Handicap International (HI) et son partenaire Nebras (Institut tunisien de réhabilitation), en collaboration avec le ministère libyen de la santé, les universités libyennes, la faculté de médecine et l’université de Tunis El Manar, ont annoncé le lancement du projet triennal intitulé « Action pour l’aide à la santé mentale en Libye ». 

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus large de l’Union européenne visant à améliorer la disponibilité, l’accès et l’acceptabilité de services de santé de qualité en Libye. Le projet AMAL vise en particulier à améliorer l’accès aux services de soins de santé mentale et leur qualité à Tripoli, Benghazi et Misrata.

Plus récemment, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a annoncé avoir formé un groupe de formateurs libyens en matière de santé mentale et de soutien psychologique. «L’Unicef a organisé une formation de formateurs en santé mentale et en soutien psychosocial/prévention et réponse à la violence», a déclaré l’agence onusienne dans un communiqué.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé en Libye

Santé4 heures

Syndrome de l'intestin irritable : 6 idées fausses très répandues

COVID-1911 heures

Rwanda: Lutte contre le paludisme – « Le vaccin RTS,S est une bonne solution »

Santé18 heures

Congo-Brazzaville: Hôpital de Panzi – Le département de chirurgie minimale invasive et cure de fistule inauguré

COVID-1918 heures

Maroc: Une délégation de l'INDH visite le Centre d'hémodialyse équipé par le Maroc à Franceville

COVID-1918 heures

Congo-Brazzaville: Concours  » Excellence Dafra  » – Les lauréats de la première édition primés

Maroc18 heures

Ile Maurice: Octobre rose | Elisa Ramchurn – les affres de l'attente d'un résultat de biopsie

Santé18 heures

Campagne « Octobre Rose » 2022: Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye mise sur une implication des populations pour…

COVID-1918 heures

Madagascar: Variole du singe – Une nouvelle menace pour l'univers

COVID-1919 heures

Sénégal: Sédhiou – Relance des activités de vaccination de masse contre la Covid-19

Santé19 heures

Sénégal: Evaluation plan stratégique 2018-2022 – La Cnls sur de nouvelles bases

Santé1 jour

Cancer du sein : pourquoi certaines femmes rechutent et pas d’autres ?

Santé2 jours

Risque-t-on une pénurie de médicaments génériques cet hiver ?

Santé2 jours

Pourquoi la Bretagne connaît un taux de cancer de la peau trois fois supérieur à la moyenne nationale ?

Santé2 jours

Afrique: Résultats de la reconstitution des ressources du Fonds mondial – un appel à une plus grande efficacité des dépenses de santé en Afrique

Santé2 jours

Afrique: Septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial – Un succès en demi-teinte

COVID-192 jours

Afrique: Les deux principaux défis du Fonds Mondial à court terme

Populaire

© 2021 Santé en Afrique