Connect with us

Santé publique

Accès à l’eau potable, un enjeu de santé publique en Côte d’Ivoire

Près de 20 % des habitants des villes et 30% en milieu rural n’ont pas accès à une eau saine.

Publié il y a

le

Près de 20 % des habitants des villes et 30 % en milieu rural n’ont pas accès à une eau saine.

La construction de nouvelles installations d’approvisionnement en eau potable dans le Sud-Comoé durera six mois. Les travaux seront réalisés à Mouyassué et à Maféré, dans le cadre des phases 1 et 2 du Projet de renforcement de l’approvisionnement en eau potable de Maféré, Mouyassué, Anvo, Kassikro, Sanhouman, Kongodjan, Seydoukro, Manouankankro, V5, V6, V8, Bodjonou, Akakro et Essoinkro.

Le projet porte sur la réalisation et l’équipement de deux forages à grand diamètre. Les installations pomperont l’eau de la nappe phréatique grâce à deux groupes électrogènes de 60 kVa. L’eau sera stockée dans trois châteaux d’eau en béton armé dont un de 500 m3 implanté à Maféré et deux châteaux de 80 m3chacun, situés respectivement à Mouyassué et à Kongodjan. L’eau potable sera distribuée aux populations via 40 km de canalisation.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé en Côte d’Ivoire

Lu sur Afrik21

Populaires

© 2022 Santé en Afrique