Connect with us

Actualités

Au Gabon, scandale autour de la distribution d’antirétroviraux périmés aux malades du VIH

Une enquête a été ouverte à ce sujet par les autorités.

Publié il y a

le

Une enquête a été ouverte à ce sujet par les autorités.

Le ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a annoncé ce 10 septembre avoir ouvert une enquête suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dénonçant la distribution des antirétroviraux (ARV) arrivés en date de péremption, aux personnes vivant avec le VIH (PVVIH).

« Le ministre de la Santé exprime sa consternation à cet effet et a diligenté en urgence une enquête interne au sein de l’ensemble des Centres de traitement ambulatoire (CTA) de Libreville et de l’Office pharmaceutique national (OPN), sur le stockage et la dispensation de ces antirétroviraux », indique un communiqué du ministère de la Santé.

Tout en condamnant « avec la dernière énergie cet acte qui ne reflète pas l’éthique et la déontologie médicale », le ministre de la Santé annonce que les coupables de tels agissements seront « sévèrement » punis conformément à la règlementation en vigueur.

En fait, dans la vidéo dénonçant cette pratique, Fatou Moussounda, présidente du Réseau de personnes vivant avec le VIH-SIDA (Regap+), soutient que les ARV qui sont distribués aux malades sont périmés depuis juillet 2021. Et leur consommation a un impact sur la santé des malades.

Lire la suite su Nouveau Gabon

Populaires

© 2022 Santé en Afrique