Connect with us

Santé

Au Mali, le débat sur les masques en tissu refait surface

Confectionnés localement, ils sont économiques. Mais protègent-ils vraiment?

Publié il y a

le

Dans un contexte économique difficile, les masques confectionnés localement apparaissent comme une solution. Mais protègent-ils vraiment?

Le port du masque parmi les nombreux autres gestes barrières est indispensable dans la lutte et la prévention contre le virus du Covid-19. Les masques chirurgicaux et FPP2 étant davantage recommandés face aux masques en tissu, lavables et réutilisables. Si cette dernière option s’avère économique dans des pays défavorisés comme le Mali, elle protégerait moins.

Dans les rues de Bamako, presque tout le monde utilise ces masques en tissu. Ils sont confectionnés localement par des tailleurs et vendus sans emballages dans les marchés et à l’entrée de bâtiments publics. Seul problème : les clients exigent de les essayer avant l’achat, prenant ainsi le risque d’être contaminé et le risque de contaminer d’autres personnes.

Manque d’hygiène

Selon Abba Bocoum, vendeur de masques au boulevard de l’Indépendance de Bamako, témoigne: « Nous sommes confrontés à cela en longueur de journée et il est difficile de l’interdire car nous sommes nombreux ici à vendre les masque alors le client ira voir un autre vendeur. »   

Joseph Kone est un client habituel. « J’ignorais les risques que j’encourrais en portant ces masques sans les nettoyer. Désormais, j’en tiendrai compte ou je prendrai ceux emballés. »

Depuis le début de l’épidémie, le pays a enregistré plus de trente mille cas positifs.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé au Mali

Pour en savoir plus sur le Covid-19 en Afrique

Santé4 heures

Syndrome de l'intestin irritable : 6 idées fausses très répandues

COVID-1910 heures

Rwanda: Lutte contre le paludisme – « Le vaccin RTS,S est une bonne solution »

Santé17 heures

Congo-Brazzaville: Hôpital de Panzi – Le département de chirurgie minimale invasive et cure de fistule inauguré

COVID-1917 heures

Maroc: Une délégation de l'INDH visite le Centre d'hémodialyse équipé par le Maroc à Franceville

COVID-1917 heures

Congo-Brazzaville: Concours  » Excellence Dafra  » – Les lauréats de la première édition primés

Maroc17 heures

Ile Maurice: Octobre rose | Elisa Ramchurn – les affres de l'attente d'un résultat de biopsie

Santé17 heures

Campagne « Octobre Rose » 2022: Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye mise sur une implication des populations pour…

COVID-1918 heures

Madagascar: Variole du singe – Une nouvelle menace pour l'univers

COVID-1918 heures

Sénégal: Sédhiou – Relance des activités de vaccination de masse contre la Covid-19

Santé18 heures

Sénégal: Evaluation plan stratégique 2018-2022 – La Cnls sur de nouvelles bases

Santé1 jour

Cancer du sein : pourquoi certaines femmes rechutent et pas d’autres ?

Santé2 jours

Risque-t-on une pénurie de médicaments génériques cet hiver ?

Santé2 jours

Pourquoi la Bretagne connaît un taux de cancer de la peau trois fois supérieur à la moyenne nationale ?

Santé2 jours

Afrique: Résultats de la reconstitution des ressources du Fonds mondial – un appel à une plus grande efficacité des dépenses de santé en Afrique

Santé2 jours

Afrique: Septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial – Un succès en demi-teinte

COVID-192 jours

Afrique: Les deux principaux défis du Fonds Mondial à court terme

Populaire

© 2021 Santé en Afrique