Connect with us

Santé publique

Au Maroc, le difficile chemin de la réforme du système de santé

Le pays connaît de graves dysfonctionnements dans ce domaine.

Publié il y a

le

Malgré quelques avancées, le pays connaît toujours de grandes disparités et des dysfonctionnements dans ce domaine.

En dépit de grands projets réalisés dans ce secteur durant la dernière décennie, la santé au Maroc demeure vulnérable notamment en raison des inégalités régionales. Si les grandes agglomérations connaissent de bons indicateurs dans l’accès aux soins, la réalité est tout autre dans les régions, comme l’a confirmé l’épidémie de coronavirus. 

Les ressources humaines demeurent le grand enjeu. Alors que le gouvernement promet une fonction publique de la santé plus généreuse, plusieurs questions se posent toujours sur la performance de ce secteur vital.

Rapprocher l’hôpital des patients est la principale revendication des Marocains issus des zones intérieures du pays qui ne peuvent plus supporter de parcourir des centaines de kilomètres pour trouver une place dans un hôpital. Même s’il est vrai que plusieurs établissements de soins de santé primaire et des hôpitaux provinciaux ont pu être réhabilités ces dernières années.

Pénurie de soignants

Khalid Ait Taleb, ministre de la santé et de la protection sociale, reconnaît dans ce sens que « l’analyse de l’état actuel du système de santé, dans les circonstances exceptionnelles et difficiles que traverse le pays, a révélé ses limites et la nécessité d’une réforme structurelle globale pour atteindre le niveau des aspirations des citoyens ». 

Cette réforme promise vise surtout à valoriser les ressources humaines, améliorer la gouvernance dans les hôpitaux et à créer une la carte sanitaire régionale. Elle vise aussi l’accroissement des investissements directs étrangers dans le secteur de la santé pour développer les infrastructures de santé et moderniser les équipements biomédicaux et l’encouragement des médecins marocains résidents à l’étranger pour une réinstallation dans leur pays.

Il est également question de la mise en place d’un système d’information intégré qui assurera la collecte, le traitement et l’exploitation de toutes les données relatives au système de santé (public et privé), ainsi qu’un suivi du patient à travers le dossier médical commun permettant l’évaluation du déploiement de ses traitements. 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé au Maroc

Santé4 heures

Syndrome de l'intestin irritable : 6 idées fausses très répandues

COVID-1910 heures

Rwanda: Lutte contre le paludisme – « Le vaccin RTS,S est une bonne solution »

Santé17 heures

Congo-Brazzaville: Hôpital de Panzi – Le département de chirurgie minimale invasive et cure de fistule inauguré

COVID-1917 heures

Maroc: Une délégation de l'INDH visite le Centre d'hémodialyse équipé par le Maroc à Franceville

COVID-1917 heures

Congo-Brazzaville: Concours  » Excellence Dafra  » – Les lauréats de la première édition primés

Maroc17 heures

Ile Maurice: Octobre rose | Elisa Ramchurn – les affres de l'attente d'un résultat de biopsie

Santé17 heures

Campagne « Octobre Rose » 2022: Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye mise sur une implication des populations pour…

COVID-1918 heures

Madagascar: Variole du singe – Une nouvelle menace pour l'univers

COVID-1918 heures

Sénégal: Sédhiou – Relance des activités de vaccination de masse contre la Covid-19

Santé18 heures

Sénégal: Evaluation plan stratégique 2018-2022 – La Cnls sur de nouvelles bases

Santé1 jour

Cancer du sein : pourquoi certaines femmes rechutent et pas d’autres ?

Santé2 jours

Risque-t-on une pénurie de médicaments génériques cet hiver ?

Santé2 jours

Pourquoi la Bretagne connaît un taux de cancer de la peau trois fois supérieur à la moyenne nationale ?

Santé2 jours

Afrique: Résultats de la reconstitution des ressources du Fonds mondial – un appel à une plus grande efficacité des dépenses de santé en Afrique

Santé2 jours

Afrique: Septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial – Un succès en demi-teinte

COVID-192 jours

Afrique: Les deux principaux défis du Fonds Mondial à court terme

Populaire

© 2021 Santé en Afrique