Connect with us

Beauté-Hygiene

Comment bien choisir ses protections hygiéniques périodiques

Un casse-tête pour les femmes des zones rurales africaines pauvres.

Publié il y a

le

Un casse-tête pour les femmes, notamment dans les zones rurales africaines pauvres.

En période de menstruation, les femmes ont pour habitude d’utiliser des protections jetables. Dans de nombreux pays africains, comme partout dans le monde, il s’agit généralement de coton ou de tampons. En Côte d’Ivoire, ces protections sont vendues dans les marchés 500 francs CFA pour deux paquets. Si ces prix sont abordables par rapport à ceux pratiqués en pharmacie, ils restent élevés compte tenu du faible pouvoir d’achat, notamment en zone rurale. Mais le prix n’est pas l’unique question que posent les protections hygiéniques périodiques. Quand elles ne sont pas de bonne qualité, elles peuvent avoir une incidence sur la santé. En effet, des micro-coupures peuvent s’opérer sur les parois vaginales en introduisant ou en retirant le tampon. Quant aux cotons jetables, ceux-ci sont souvent recouverts de plastique et contiennent des produits chimiques comme l’aluminium, l’alcool, des additifs de parfum, des fongicides pouvant causer des démangeaisons, des perturbations endocriniennes ou des mycoses.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Mali

Populaires

© 2022 Santé en Afrique