Connect with us

COVID-19

Comment les variants prolongent la pandémie en Afrique

Le nombre de cas augmente à un rythme alarmant, six pays sont déjà aux prises avec une quatrième vague.

Publié il y a

le

è

Le nombre de cas augmente à un rythme alarmant, six pays sont déjà aux prises avec une quatrième vague.

L’Afrique retient son souffle. Partout sur le continent, où le chiffre des 200.000 morts du Covid-19 a été dépassé ce mardi, le nombre de cas augmente à un rythme alarmant: plus de 40 pays connaissent une troisième vague, six sont déjà aux prises avec une quatrième, alors que la vie reprend son cours normal dans de nombreux pays riches grâce à des taux d’immunisation élevés. A l’heure où moins de 3,2 % des Africains ont été complètement vaccinés contre le coronavirus, les variants plus transmissibles prolongent la vague de pandémie selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Le variant Delta, plus contagieux, a en partie alimenté la troisième vague et circulé de façon prédominante dans plusieurs pays en proie à une augmentation du nombre de cas Covid. En Afrique australe, par exemple, où 4.000 informations sur le génome ont été produites en août, le variant Delta a été détecté dans plus de 70 % des échantillons provenant d’Afrique du Sud, du Botswana et du Malawi, et dans plus de 90 % des échantillons expédiés depuis le Zimbabwe. À ce jour, le variant Delta, prédominant, a été détecté dans 31 pays africains, tandis que les variants Alpha et Bêta l’ont été respectivement dans 44 et 39 pays.

Avec seulement 1 % des plus de trois millions de séquençages du Covid-19 réalisés dans le monde, l’Afrique est à la traine dans la chasse aux variants. Pour y remédier, l’OMS tente de fournir un «un appui aux pays afin de renforcer la surveillance des agents pathogènes». En 2020, l’organisation et ses partenaires ont établi un réseau de laboratoires consacré au séquençage du virus responsable du Covid-19 en Afrique. Ce réseau a, jusqu’à présent, pu produire environ 40.000 séquençages. 

Lire la suite sur AlloDocteurs Africa

Santé2 heures

Syndrome de l'intestin irritable : 6 idées fausses très répandues

COVID-199 heures

Rwanda: Lutte contre le paludisme – « Le vaccin RTS,S est une bonne solution »

Santé16 heures

Congo-Brazzaville: Hôpital de Panzi – Le département de chirurgie minimale invasive et cure de fistule inauguré

COVID-1916 heures

Maroc: Une délégation de l'INDH visite le Centre d'hémodialyse équipé par le Maroc à Franceville

COVID-1916 heures

Congo-Brazzaville: Concours  » Excellence Dafra  » – Les lauréats de la première édition primés

Maroc16 heures

Ile Maurice: Octobre rose | Elisa Ramchurn – les affres de l'attente d'un résultat de biopsie

Santé16 heures

Campagne « Octobre Rose » 2022: Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye mise sur une implication des populations pour…

COVID-1916 heures

Madagascar: Variole du singe – Une nouvelle menace pour l'univers

COVID-1917 heures

Sénégal: Sédhiou – Relance des activités de vaccination de masse contre la Covid-19

Santé17 heures

Sénégal: Evaluation plan stratégique 2018-2022 – La Cnls sur de nouvelles bases

Santé1 jour

Cancer du sein : pourquoi certaines femmes rechutent et pas d’autres ?

Santé2 jours

Risque-t-on une pénurie de médicaments génériques cet hiver ?

Santé2 jours

Pourquoi la Bretagne connaît un taux de cancer de la peau trois fois supérieur à la moyenne nationale ?

Santé2 jours

Afrique: Résultats de la reconstitution des ressources du Fonds mondial – un appel à une plus grande efficacité des dépenses de santé en Afrique

Santé2 jours

Afrique: Septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial – Un succès en demi-teinte

COVID-192 jours

Afrique: Les deux principaux défis du Fonds Mondial à court terme

Populaire

© 2021 Santé en Afrique