Connect with us

Vaccination

Covid-19 : la vaccination piétine en Egypte

Le pays opte pour une dose de rappel pour contrer l’actuelle vague de contamination.

Publié il y a

le

Le pays opte pour une dose de rappel, afin de protéger les habitants contre l’actuelle vague de contamination par le variant Omicron. 

Les autorités sanitaires égyptiennes ont appelé les personnes âgées de plus de 65 ans à se faire administrer une dose de rappel du vaccin anti-Covid, trois mois après la deuxième dose. Ceci dans une tentative de juguler la hausse des décès ces dernier jours. 

Si le pays annonce avoir dépassé le pic de contamination de la cinquième vague, le nombre de décès enregistrés quotidiennement en raison du variant Omicron, lui, ne cesse d’augmenter. 

Pour une population de 150 millions de personnes, seulement 28 millions d’Egyptiens sont complètement vaccinés contre le coronavirus. Alors que le pays reçoit des millions de doses sous forme d’aides, le manque d’information, la désorganisation gouvernementale et le népotisme empêchent, selon la société civile, des millions de personnes d’accéder au vaccin.

De nombreuses inégalités   

En outre, l’absence d’une véritable stratégie vaccinale a mis au jour les inégalités en Egypte : des jeunes dans la vingtaine ont pu être vaccinés alors que les personnes âgées et les médecins – qui comptent déjà 520 victimes du virus dans leurs rangs – attendent encore, rapporte l’ONG des droits humains Euromedright.

L’Egypte figure parmi les pays africains choisis par l’Organisation mondiale de la santé afin de permettre au continent africain de fabriquer ses propres vaccins pour lutter contre la pandémie de coronavirus, mais aussi contre d’autres maladies.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé en Egypte

Pour en savoir plus sur le Covid-19 en Afrique

Populaire

© 2021 Santé en Afrique