Connect with us

Afrique subsaharienne

Afrique du Sud : le Covid aurait atteint la moitié de la population

Selon des études, plusieurs milliers de décès dus au virus n’apparaissent pas dans les statistiques officielles.

Il estime que la mortalité liée au Covid est d’environ 0,4% en Afrique du Sud. Partant de l’hypothèse que 120.000 personnes y ont succombé, cela signifierait que plus de 30 millions de personnes ont été contaminées, calcule-t-il. Soit environ la moitié de la population.

Cette estimation concorde avec une étude sur les anticorps, qui révèle qu’entre 32% et 63% des Sud-Africains ont contracté le virus depuis le début de la pandémie.

La présence d’anticorps dans le sang permet de détecter si une personne a été infectée par un virus même après sa guérison.

Cette étude publiée la semaine dernière par le Centre national du sang (South African National Blood Service) a été menée sur un panel de 5.000 donneurs répartis dans seulement quatre provinces du pays.

La médecine traditionnelle négligée

L’Afrique du Sud traverse une deuxième vague de coronavirus, largement causée par un variant local, réputé plus contagieux. Récemment, les courbes se sont infléchies, le nombre de nouveaux cas tombant autour des 2.000 par jour, contre plus de 20.000 fin décembre.

Le pays a lancé sa campagne d’immunisation mercredi avec des vaccins du géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson.

Selon le quotidien Mail & Guardian, même les guérisseurs traditionnels seront mis à contribution dans cette massive campagne de vaccination.   

S’il est vrai que les directives Covid-19 pour les guérisseurs traditionnels ont été publiées en mai 2020 et que ces derniers ont été classés dans la catégorie des travailleurs essentiels, de nombreux guérisseurs estiment que leurs connaissances en matière de traitement des maladies ne sont pas vraiment prises au sérieux par les autorités.

Pour l’heure, précise le quotidien, le rôle des guérisseurs se limite au triage et l’orientation des patients vers les niveaux de soins appropriés. Ils participent aussi aux campagnes de sensibilisation sur la pandémie.

Publié il y a

le

La moitié des 59 millions de Sud-Africains ont potentiellement été contaminés par le coronavirus, selon deux études qui estiment que plusieurs milliers de décès dus au virus n’apparaissent pas dans les statistiques officielles.

Le pays africain officiellement le plus touché par le coronavirus, et qui a mené une vaste campagne de tests dès la première vague, a enregistré plus de 140.000 décès supplémentaires depuis mai 2020, selon le Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC).

La première assurance médicale privée du pays, Discovery, estime qu’environ 90% de ces décès sont imputables au Covid-19, soit 120.000 morts.

Or, selon les statistiques officielles, l’Afrique du Sud n’a enregistré que 48.500 décès liés au coronavirus, pour environ 1,5 million de cas.

Des chiffres sous-estimés, selon le statisticien de Discovery, Emile Steep. « Les décès attribués au Covid sont sous-estimés dans presque tous les pays du monde », affirme-t-il à l’AFP.

Il estime que la mortalité liée au Covid est d’environ 0,4% en Afrique du Sud. Partant de l’hypothèse que 120.000 personnes y ont succombé, cela signifierait que plus de 30 millions de personnes ont été contaminées, calcule-t-il. Soit environ la moitié de la population.

Cette estimation concorde avec une étude sur les anticorps, qui révèle qu’entre 32% et 63% des Sud-Africains ont contracté le virus depuis le début de la pandémie.

La présence d’anticorps dans le sang permet de détecter si une personne a été infectée par un virus même après sa guérison.

Cette étude publiée la semaine dernière par le Centre national du sang (South African National Blood Service) a été menée sur un panel de 5.000 donneurs répartis dans seulement quatre provinces du pays.

La médecine traditionnelle négligée

L’Afrique du Sud traverse une deuxième vague de coronavirus, largement causée par un variant local, réputé plus contagieux. Récemment, les courbes se sont infléchies, le nombre de nouveaux cas tombant autour des 2.000 par jour, contre plus de 20.000 fin décembre.

Le pays a lancé sa campagne d’immunisation mercredi avec des vaccins du géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson.

Selon le quotidien Mail & Guardian, même les guérisseurs traditionnels seront mis à contribution dans cette massive campagne de vaccination.   

S’il est vrai que les directives Covid-19 pour les guérisseurs traditionnels ont été publiées en mai 2020 et que ces derniers ont été classés dans la catégorie des travailleurs essentiels, de nombreux guérisseurs estiment que leurs connaissances en matière de traitement des maladies ne sont pas vraiment prises au sérieux par les autorités.

Pour l’heure, précise le quotidien, le rôle des guérisseurs se limite au triage et l’orientation des patients vers les niveaux de soins appropriés. Ils participent aussi aux campagnes de sensibilisation sur la pandémie.

Lire la suite

Santé17 heures

Le gouverneur du Kongo Central encourage sa population à la pratique du sport

Santé18 heures

Sénégal: Inquiétudes autour de l'imminente réhabilitation de l'hôpital Aristide Le Dantec

Santé20 heures

Onze foyers d'incendies enregistrés ce dimanche à travers six wilayas du pays 

Afrique subsaharienne2 jours

Kinshasa : un groupe de travail Santé sexuelle et reproductive formé sur le dispositif minimum d’urgence en situation de crise humanitaire

Santé2 jours

Ile Maurice: Œuvre caritative – Ruby et Dave font le tour de Maurice pour Link to Life

COVID-192 jours

E-commerce: boom des transactions, mais quelle protection des données personnelles des usagers? (enquête)

Santé2 jours

Projet nouvel hôpital A. Le Dantec : Non à la politisation et à l’amalgame (Par Dr Mansour Diouf)*

Santé2 jours

Insolite : des chercheurs ressuscitent les organes d'un cochon après sa mort

Maroc2 jours

Agadir: un guide médical en amazigh conçu pour faciliter les échanges entre patients et praticiens

Santé2 jours

Marcher deux à cinq minutes après le repas réduirait le risque de diabète

Santé2 jours

Le virus de la polio détecté dans les eaux usées à New York

Afrique subsaharienne3 jours

Fièvre jaune : vaccination massive au Congo-Brazzaville

Actualités3 jours

Lutte contre les épidémies en Afrique : les chimistes en première ligne

Vidéos3 jours

Nutrition : pourquoi il est déconseillé de manger des fruits à la fin des repas

Société3 jours

Le Cameroun interdit la commercialisation des compléments alimentaires

COVID-193 jours

Fin des tests PCR à l’arrivée et au départ de Madagascar

Populaire

© 2021 Santé en Afrique