Connect with us

Actualités

Covid19 : le Mali prépare son plan de vaccination

En Afrique les vaccinations pourraient commencer au deuxième trimestre de 2021 (entre avril et juin) et il faudrait entre deux et trois ans pour vacciner au moins 60% de la population, selon les estimations de l’agence de l’Union africaine pour la prévention et le contrôle de la maladie (CDC Africa). Alors que l’Afrique du sud espère administrer ses premières doses en février 2021, certains pays ont déjà fait leurs commandes et d’autres comme le Mali préparent leur plan national de vaccination.
Cette proportion pourrait permettre d’acquérir une immunité collective sur le Continent, utile pour empêcher la propagation de la maladie. Selon l’Organisation mondiale de la santé(OMS), une quarantaine de pays seraient prêts à déployer le vaccin quand il sera disponible. Mais ces pays ne sont pas au même niveau, ajoute l’OMS.
Au Mali une commission a été mise en place et est chargée de l’élaboration  et la mise en œuvre du « plan national de vaccination », comme souhaité par les autorités. Les besoins sont déjà exprimés et les ministères de la Santé et de l’Economie travaillent en synergie pour mettre en place le mécanisme, estiment les autorités en charge du processus.
Elle doit déterminer les conditions de distribution et les groupes cibles notamment.
Pour certains pays qui ont commencé à acheter les vaccins, un réaménagement des espaces de stockage est aussi à envisager surtout pour ceux qui vont acquérir le vaccin Pfizer qui doit être conservé à une température de -70°.
L’Afrique du sud qui espère ses premiers vaccins en février, doit cependant attendre les résultats des négociations en cours entre elle et plusieurs entreprises pharmaceutiques. Pour l’achat de ses vaccins le gouvernement sud africain compte sur l’aide du secteur privé et des principales assurances de santé. Le montant exact nécessaire sera connu une fois qu’il y aura un accord sur un vaccin, a notamment indiqué le ministre de la santé.
Ces vaccins contre la Covid-19 dont une dizaine existe déjà, pourraient rapidement être une cinquantaine, selon des estimations. Et pour en assurer un accès équitable aux pays, le dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la Covid (Accélérateur ACT), a été mis au point.
Cette collaboration mondiale, COVAX est co-dirigée par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS.
Son objectif est de parvenir à la distribution équitable de deux milliards de doses d’ici la fin de 2021.
Cet article Covid19 : le Mali prépare son plan de vaccination est apparu en premier sur Journal du Mali.

Publié il y a

le

En Afrique les vaccinations pourraient commencer au deuxième trimestre de 2021 (entre avril et juin) et il faudrait entre deux et trois ans pour vacciner au moins 60% de la population, selon les estimations de l’agence de l’Union africaine pour la prévention et le contrôle de la maladie (CDC Africa). Alors que l’Afrique du sud espère administrer ses premières doses en février 2021, certains pays ont déjà fait leurs commandes et d’autres comme le Mali préparent leur plan national de vaccination.
Cette proportion pourrait permettre d’acquérir une immunité collective sur le Continent, utile pour empêcher la propagation de la maladie. Selon l’Organisation mondiale de la santé(OMS), une quarantaine de pays seraient prêts à déployer le vaccin quand il sera disponible. Mais ces pays ne sont pas au même niveau, ajoute l’OMS.
Au Mali une commission a été mise en place et est chargée de l’élaboration  et la mise en œuvre du « plan national de vaccination », comme souhaité par les autorités. Les besoins sont déjà exprimés et les ministères de la Santé et de l’Economie travaillent en synergie pour mettre en place le mécanisme, estiment les autorités en charge du processus.
Elle doit déterminer les conditions de distribution et les groupes cibles notamment.
Pour certains pays qui ont commencé à acheter les vaccins, un réaménagement des espaces de stockage est aussi à envisager surtout pour ceux qui vont acquérir le vaccin Pfizer qui doit être conservé à une température de -70°.
L’Afrique du sud qui espère ses premiers vaccins en février, doit cependant attendre les résultats des négociations en cours entre elle et plusieurs entreprises pharmaceutiques. Pour l’achat de ses vaccins le gouvernement sud africain compte sur l’aide du secteur privé et des principales assurances de santé. Le montant exact nécessaire sera connu une fois qu’il y aura un accord sur un vaccin, a notamment indiqué le ministre de la santé.
Ces vaccins contre la Covid-19 dont une dizaine existe déjà, pourraient rapidement être une cinquantaine, selon des estimations. Et pour en assurer un accès équitable aux pays, le dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la Covid (Accélérateur ACT), a été mis au point.
Cette collaboration mondiale, COVAX est co-dirigée par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS.
Son objectif est de parvenir à la distribution équitable de deux milliards de doses d’ici la fin de 2021.
Cet article Covid19 : le Mali prépare son plan de vaccination est apparu en premier sur Journal du Mali.

Lire la suite

Populaire

© 2021 Santé en Afrique