Connect with us

Société

Grossesses précoces : un problème majeur pour les jeunes filles en Afrique

La sous-information conduit souvent à des situations regrettables.

Publié il y a

le

La sous-information sur leur santé sexuelle conduit souvent à des situations regrettables.

S’occuper de la prévention des jeunes, même en pleine pandémie. Dans son rapport d’activités de l’année écoulée, le Centre conseil adolescents et jeunes (CCA) de Mbour indique que le Covid-19 ne l’a pas empêché d’assurer ses missions de prévention, d’accompagnement psychosocial et de consultations en santé de la reproduction des jeunes. 

En effet, le centre affirme avoir distribué un total de 27 000 préservatifs masculins répartis comme suit : 4 000 pour les jeunes de 15-19 ans, 8 000 pour les 20-24 ans et 15 000 pour les 25 ans et plus.

Dans le cadre de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et les grossesses non désirées, le CCA dit avoir effectué également une série de sensibilisations, à travers différents formats (visites, projections de films…), en ciblant notamment les personnes âgées de 15 à 49 ans. Au Sénégal, la sous-information de certains jeunes sur leur santé sexuelle conduit souvent à des situations regrettables. 

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Sénégal

Lire la suite sur AlloDocteurs Africa

Populaires

© 2022 Santé en Afrique