Connect with us

Vidéos

Hépatite : une maladie difficile à diagnostiquer en Afrique

En 2021, au Mali, entre 17 et 24 % de la population était concernée.

Publié il y a

le

Les hépatites B et C touchent plus de 90 millions d’Africains et d’Africaines, selon l’Organisation mondiale de la santé. En 2021, au Mali, entre 17 et 24 % de la population était concernée. Plusieurs raisons expliquent cette situation : diagnostic difficile, faible dépistage et traitement coûteux. Ces pathologies sont transmises par voie sexuelle et sanguine, et peuvent à l’origine de cirrhose et de cancer du foie. Le ténofovir disoproxil fumarate est recommandé comme molécule de référence du traitement de l’hépatite B. Ce médicament très coûteux est heureusement pris en charge par les pouvoirs publics. Quant à la vaccination, elle n’est administrée à la naissance que dans quatorze pays du continent.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé au Mali

Populaires

© 2022 Santé en Afrique