Connect with us

Médecine

La RDC cherche à valoriser la médecine traditionnelle

Les tradipraticiens réclament la reconnaissance de leur travail et la possibilité de prendre en charge des patients souffrant de plusieurs pathologies.

Publié il y a

le

Les tradipraticiens réclament la reconnaissance de leur travail et la possibilité de prendre en charge des patients souffrant de plusieurs pathologies.

Chaque année, le 31 août, le continent africain célèbre la journée de la médecine traditionnelle. A l’occasion de cette journée, dans l’Est de la RDC, les tradipraticiens réclament à l’Etat congolais et aux organismes de santé la valorisation de leur travail dans la prise en charge des patients souffrant de plusieurs pathologies.

«A Goma, beaucoup de personnes souffrent du paludisme, et l’artemisia peut être utilisée pour le traiter sans nécessairement aller dans les structures sanitaires. L’utilisation de cette plante est très efficace», confie Justin Bahati, chercheur en médecine traditionnelle.

Même si la médecine traditionnelle a déjà prouvé son efficacité contre diverses maladies, elle n’est pas encore appréciée à sa juste valeur, selon Justin Mwamba, médecin généraliste et chercheur au sein de La Maison Artemisia, une entité spécialisée dans la recherche de remèdes naturels à base de plantes traditionnelles, notamment l’artemisia. Il prône la complémentarité entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne.

«Nous avons remarqué qu’il y a différentes barrières entre la médecine moderne et la médecine traditionnelle, ce qui fait que plusieurs maladies restent incurables », dit-il. « Il est impératif qu’il y ait une collaboration entre la médecine moderne et traditionnelle», ajoute-t-il. 

Lire la suite sur VOA Afrique

Santé2 heures

Syndrome de l'intestin irritable : 6 idées fausses très répandues

COVID-199 heures

Rwanda: Lutte contre le paludisme – « Le vaccin RTS,S est une bonne solution »

Santé15 heures

Congo-Brazzaville: Hôpital de Panzi – Le département de chirurgie minimale invasive et cure de fistule inauguré

COVID-1915 heures

Maroc: Une délégation de l'INDH visite le Centre d'hémodialyse équipé par le Maroc à Franceville

COVID-1915 heures

Congo-Brazzaville: Concours  » Excellence Dafra  » – Les lauréats de la première édition primés

Maroc15 heures

Ile Maurice: Octobre rose | Elisa Ramchurn – les affres de l'attente d'un résultat de biopsie

Santé16 heures

Campagne « Octobre Rose » 2022: Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye mise sur une implication des populations pour…

COVID-1916 heures

Madagascar: Variole du singe – Une nouvelle menace pour l'univers

COVID-1917 heures

Sénégal: Sédhiou – Relance des activités de vaccination de masse contre la Covid-19

Santé17 heures

Sénégal: Evaluation plan stratégique 2018-2022 – La Cnls sur de nouvelles bases

Santé1 jour

Cancer du sein : pourquoi certaines femmes rechutent et pas d’autres ?

Santé2 jours

Risque-t-on une pénurie de médicaments génériques cet hiver ?

Santé2 jours

Pourquoi la Bretagne connaît un taux de cancer de la peau trois fois supérieur à la moyenne nationale ?

Santé2 jours

Afrique: Résultats de la reconstitution des ressources du Fonds mondial – un appel à une plus grande efficacité des dépenses de santé en Afrique

Santé2 jours

Afrique: Septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial – Un succès en demi-teinte

COVID-192 jours

Afrique: Les deux principaux défis du Fonds Mondial à court terme

Populaire

© 2021 Santé en Afrique