Connect with us

Société

Au Maroc, un quotidien infernal dans les hôpitaux psychiatriques

Problème : l’absence de conditions de soins favorables.

Publié il y a

le

Au Maroc, en matière de soins de santé mentale, le fossé est énorme entre le secteur public et le secteur privé. A Tit Mellil, l’hôpital psychiatrique d’Arrazi ne compte qu’un seul psychiatre pour 145 patients. La plupart des patients, y compris la majorité des jeunes, y sont traités pour schizophrénie. Le problème : l’absence de conditions favorables à la cicatrisation, dont l’accès est synonyme de coûts exorbitants. Depuis 2016, 50 000 nouvelles personnes atteintes de troubles mentaux ont été estimées.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Maroc

Lire la suite

Populaires

© 2022 Santé en Afrique