Connect with us

Santé publique

Le Sénégal veut en finir avec les déserts médicaux

Des spécialistes plaident pour un rééquilibrage des ressources humaines et un meilleur contrôle de la formation au niveau des écoles.

Publié il y a

le

Face au déficit de personnel de santé qualifié dans certaines contrées reculées du Sénégal, des spécialistes plaident pour un rééquilibrage des ressources humaines et un meilleur contrôle de la formation au niveau des écoles.

Souvent cité en exemple de résilience face au Covid-19, l’hôpital sénégalais souffre de différents maux : manque de médecins spécialistes, manque de moyens et des infrastructures inadaptées. Heureusement, l’Etat accélère les réformes du système de santé et lance de nouveaux hôpitaux dans les quatre coins du pays, à l’image du nouvel établissement sanitaire à Touba qui offre aux équipes soignantes et à leurs patients les meilleures conditions de soin avec un matériel de pointe. Mais au pays de la Teranga, certaines régions font toujours face à de véritables déserts médicaux. 

Pour que l’accès aux médecins soit plus simple, le professeur Serigne Maguèye Guèye, directeur du Campus franco-sénégalais (CFS), a sa petite idée : il préconise la création d’une instance de régulation. Intervenant lors d’un webinaire mardi dernier sur la problématique des ressources humaines dans l’hôpital public, le Chef du service Urologie à l’Hôpital Général Idrissa Pouye du Grand Yoff et lauréat du Prix Albert Schweitzer 2020 note que ‘’dans les pays francophones, le Sénégal en particulier, le ministère de la Santé, utilisateur de la ressource humaine spécialisée, n’a aucun contrôle sur la formation, à l’opposé des pays anglophones de la Cedeao (la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) ».    

Lire la suite sur AlloDocteurs Africa

Santé37 minutes

Traitement du cancer: Médecine nucléaire, entre révolution et exploits

République du Congo3 heures

25 millions USD disponibles pour finaliser le projet « Couverture de santé universelle » du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi

Actualités3 heures

La 1ère Dame Denise Nyakeru remet des diplômes à plus de 100 lauréats formés en drépanocytose

Santé5 heures

[FACT-CHECKING] Sénégal : 3721 décès néonataux enregistrés en 2020 ?

COVID-197 heures

Chine : l’assouplissement des restrictions anti-Covid provoque un rebond de l’économie

République du Congo7 heures

25 millions USD pour finaliser le projet « Couverture de santé universelle » du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi

Actualités9 heures

Congo-Kinshasa: Santé – Jean-Jacques Mbungani déclare la fin d'Ebola à l'Equateur

Maroc9 heures

Maroc: Prise en charge médicale – Le Groupe Akdital lance la Fondation Akdital

COVID-199 heures

Congo-Kinshasa: Faute du non-respect des engagements pris par le gouvernement/RDC – Les médecins et professeurs de l'ESU annoncent la reprise de grève !

COVID-199 heures

Sénégal: « Plus de 60 % des maladies infectieuses humaines sont d'origine animale » (Expert)

Santé10 heures

Angola: La ministre de la Santé évalue le fonctionnement de l'hôpital général de Cabinda

Santé10 heures

Smoothies d’été : comment le faire ? Idées de recettes faciles et healthy

Actualités10 heures

Haut- Katanga : 158. 893 personnes vaccinées contre la COVID 19 sur 756.993  attendues 

COVID-1910 heures

Covid: 3.043 nouveaux cas et deux décès

COVID-1910 heures

Photos. Khalid Aït Taleb inaugure une clinique de jour à Martil

Informations pratiques12 heures

Ce qu’il faut faire en cas de lumbago

Populaire

© 2021 Santé en Afrique