Connect with us

COVID-19

Omicron : faut-il vraiment s’inquiéter ?

Il serait seulement responsable d’une forme beaucoup moins grave du Covid-19.

Publié il y a

le

S’il est déjà majoritaire dans les nouvelles infections, il serait seulement responsable d’une forme beaucoup moins grave du Covid-19.

Face à Omicron, plus de peur que de mal ? C’est ce qu’on pourrait retenir du communiqué de Netcare, l’un des plus gros groupes hospitaliers privés en Afrique du Sud. Même si ce nouveau variant est déjà majoritaire dans les nouvelles infections sur le sol sud-africain, Omicron serait seulement responsable d’une « forme beaucoup moins grave du Covid-19″

C’est l’une des principales conclusions du Dr Richard Friedland, directeur du groupe Netcare qui possède plus de 50 hôpitaux en Afrique du Sud. Il se base sur les examens de 800 malades du Covid-19 hospitalisés, depuis mi-novembre, ainsi que ceux de plus de 50.000 patients auscultés dans les différentes institutions hospitalières du groupe. 

La majorité des patients observés ces trois dernières semaines avaient des symptômes grippaux légers : nez bouché ou qui coule, maux de gorge et/ou maux de tête. Des signes qui ne nécessitent pas une hospitalisation. “La plupart des patients que nous recevons ont des formes très légères ou modérées du Covid et ne développent pas de formes sévères qui exigent une hospitalisation”, explique le Dr Friedland. 

INFOS PRATIQUES :

Pour en savoir plus sur le Covid-19 en Afrique

Lire la suite sur AlloDocteurs Africa

Populaires

© 2022 Santé en Afrique