Connect with us

Grossesse-Enfants

Santé néonatale : le Cameroun invente le concept d’allaitement paternel

L’idée : encourager les pères à soutenir les mères lors du processus.

Publié il y a

le

L’idée est d’encourager les pères à soutenir davantage les mères lors de ce processus.

Les papas confient qu’ils se sentent souvent exclus de l’allaitement maternel. Selon eux, c’est un moment que s’accaparent les mamans, les belles-mères. D’où leur désintérêt. Or, le père a un grand rôle à jouer. Tout ce qui entraîne du stress chez la mère diminue la montée laiteuse. 

« Le soutien et la présence du père contribuent grandement à diminuer le stress de la mère », explique un pédiatre. Au Cameroun, un concept est même né : « l’allaitement paternel ». En d’autres termes, le père doit aider à d’autres tâches lorsque la maman allaite. De plus, «c’est l’occasion même pour lui de construire une relation avec le bébé », conseille encore le pédiatre. 

A l’occasion de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, début août, quelques astuces ont  été données pour être un bon co-parent pendant l’allaitement : veiller à ce que la maman soit bien installée, lui apporter à boire et à manger. Au Cameroun, seulement 40% des nouveau-nés sont nourris exclusivement au sein durant leurs six premiers mois de vie, selon la dernière enquête 2018 de l’Institut national de statistiques (INS). 

Pourtant, de la naissance à six mois, les enfants doivent avoir un allaitement maternel exclusif. « Le lait maternel constitue un aliment sûr, nutritif et accessible pour les nourrissons et les jeunes enfants », réitère l’UNICEF et l’OMS.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Cameroun

Populaires

© 2022 Santé en Afrique