Connect with us

Vaccination

L’Afrique encore démunie face à la variole du singe

Pas d’accès au vaccin, peu d’antiviraux et de matériel de test.

Publié il y a

le

De 2019 à 2021, le monkeypox a connu une nouvelle recrudescence, touchant onze pays, notamment dans les zones non endémiques. Il y a eu jusqu’à 12 454 cas d’infection et 365 décès au cours de cette période. En 2022, l’épidémie a encore contaminé 2 800 personnes dans ces pays et tué 103 personnes, soit un taux de mortalité de 3,6 %. Non seulement l’Afrique n’a pas accès au vaccin, mais elle ne dispose que d’un approvisionnement limité en médicaments antiviraux et de peu de matériel de test. Selon de nombreux experts, pour éradiquer le monkeypox dans le monde, il faudra répondre aux besoins urgents de l’Afrique.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé au Nigeria

Lire la suite

Populaires

© 2022 Santé en Afrique