Connect with us

Santé publique

La pollution atmosphérique, deuxième facteur de risque de décès en Afrique

En 2019, la pollution de l’air a contribué à 1,1 million de décès.

Publié il y a

le

La pollution de l’air est le deuxième facteur de risque de décès en Afrique. En 2019, la pollution de l’air a contribué à 1,1 million de décès, dont 63% étaient liés à l’exposition à la pollution de l’air des ménages (MAP) L’étude montre que l’Afrique abrite cinq des 10 pays les plus pollués en termes de particules fines ambiantes (PM2. 5) Ce sont des particules plus petites que les globules rouges humains, souvent constituées d’un mélange complexe de particules solides de substances organiques et minérales en suspension dans l’air. Dans la plupart des pays africains, ces particules fines proviennent de la combustion du bois pour la cuisine, du transport routier, notamment via les véhicules diesel.

INFOS PRATIQUES :

Pour en savoir plus sur le cancer en Afrique

Lire la suite

Populaires

© 2022 Santé en Afrique