Connect with us

Santé publique

Ces maladies rares qui augmentent en Tunisie

La question représente un véritable enjeu de santé publique dans le pays.

Publié il y a

le

La question représente un véritable enjeu de santé publique dans le pays.

Selon le critère de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une maladie est dite rare lorsqu’elle touche moins d’une personne sur 2000 dans la population générale. En Tunisie, il s’agit d’un véritable problème de santé publique tant le phénomène est en progression. Les 400 maladies rares identifiées à ce jour, dont environ 80% sont d’origine génétique, constituent le plus souvent un risque de handicap ou de décès.

Dans ce pays, la plupart de ces affections sont qualifiées de «maladies orphelines», car il n’existe pas de thérapie dédiée et elles sont souvent délaissées par la recherche médicale. Plus de 600 000 personnes sont concernées, et il existe peu d’espoir de traitements.

Développer le recherche

Si la plupart des maladies rares sont orphelines, le contraire n’est pas vrai, tandis que les autorités tunisiennes soulignent la nécessité d’offrir une meilleure prise en charge de ces patients. 

« Il est pénible de constater que ces malades, qui ont le droit de grandir, de s’intégrer dans la société, de s’épanouir et de vivre tout simplement, butent sur un refus de la prise en charge médicale et d’accès au traitement, jugés trop élevés pour les caisses de l’Etat », dénonce dans ce sens, un responsable auprès de l’Association tunisienne des maladies lysosomales (ATML). 

Créée en 2019 par des patients et parents de patients atteints de ces maladies orphelines et rares, l’ATML est la plus importante association qui essaie d’améliorer les conditions de vie des patients, en appelant à accorder plus d’importance au traitement préventif.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé en Tunisie

COVID-192 heures

Ziguinchor : Les agents du CTE réclament au Directeur leurs salaires et primes de motivation

Maroc3 heures

Plus de 10 millions de Marocains en surpoids

COVID-195 heures

Covid-19 au Maroc: taux de positivité, cas critiques, décès… Le récapitulatif du bilan mensuel

Santé7 heures

Conditionnements des lubrifiants : Naftal met en service une usine de fabrication de fûts en métal

COVID-198 heures

Covid-19 au Maroc : le ministère de la Santé appelle à procéder d’urgence à une dose de rappel du vaccin

Actualités10 heures

Ministère de la Santé: la dose de rappel, une « urgence » pour les plus vulnérables

Santé11 heures

Pourquoi les vasectomies augmentent-elles aux États Unis ?

COVID-1912 heures

Cameroun: Extrême-Nord Cameroun – Le CICR condamne l'attaque contre l'hôpital Helvétique de Mada

Environnement16 heures

Réchauffement climatique : quelles conséquences sur la santé des Tunisiens ?

Actualités16 heures

En plein hiver austral, Madagascar frappé par une quatrième vague de Covid-19

Actualités1 jour

Ebola : fin de la quatorzième épidémie en RDC 

COVID-191 jour

Comment naît une nouvelle vague de l’épidémie de Covid

Société1 jour

Planification familiale : connaissez-vous la «méthode Maman» ?

Médecine2 jours

Fistule obstétricale : le long combat mené en RDC pour soigner les femmes

Grossesse-Enfants2 jours

Cameroun : la mortalité maternelle est en baisse 

Informations pratiques2 jours

Ce qu’il faut faire en cas de vomissements et de diarrhées

Populaire

© 2021 Santé en Afrique