Connect with us

Formation

Formation médicale : l’Algérie doit faire mieux

Le pays cherche à s’adapter aux standards internationaux.

Publié il y a

le

Le pays cherche à s’adapter aux standards internationaux.

La formation médicale, pilier de tout système de santé, va connaître un certain nombre de réformes en Algérie. L’objectif est de fournir une meilleure offre de santé à la population.

Ces réformes doivent d’abord prendre en compte l’évolution démographique du pays. Après l’indépendance en 1962, l’Algérie comptait dix millions d’habitants. En 2022, elle en compte plus de 45 millions.

Les formations en soins de santé doivent également s’adapter aux mutations survenues sur le plan épidémiologique, permettre de lutter davantage contre les maladies transmissibles, et contribuer à renforcer le système de vaccination élargi. 

L’Algérie, aujourd’hui confrontée au phénomène d’exode des médecins, est appelée à renforcer son système d’enseignement supérieur et de formation en vue d’augmenter le nombre de soignants. 

Par ailleurs, les experts plaident pour l’adoption de l’anglais comme langue scientifique dans la formation continue afin de se hisser au diapason des normes internationales. 

Populaires

© 2022 Santé en Afrique