Connect with us

Médecine

La Libye veut booster le don et la transplantation d’organes

Des avancées sont observées malgré des réticences d’ordre religieux.

Publié il y a

le

Des avancées sont observées malgré des réticences d’ordre religieux.

La transplantation d’organes et de tissus humains connaît de nombreuses entraves en Libye, notamment pour des raisons religieuses. Malgré cela, quelques avancées sont observées.  

Le pays ambitionne d’augmenter le nombre annuel de transplantations d’organes, tout en perfectionnant les compétences du personnel médical spécialisé. Dr Hteiwish Faraj Hteiwish, directeur du Centre national de transplantation d’organes, a confirmé que l’Organisation mondiale de la santé s’est dite prête à soutenir ce programme.

Dr Hteiwish Faraj Hteiwish ajoute que la Libye est déterminée à élever le niveau des services dans ce domaine en optant pour à la transplantation cellulaire.

La moyenne de donateurs a atteint 11 pour chaque million d’habitants, alors que la moyenne la plus élevée dans le monde est de 45. Les premières opérations de greffe de rein ont eu lieu en Libye en 2004, tandis que 350 opérations de greffe de rein ont été effectuées jusqu’à présent avec un taux de réussite de 97%. De même, 22 opérations de greffe de foie ont été effectuées avec un taux de réussite de 65 %. 


INFOS PRATIQUES :

Les services de santé en Libye

Populaires

© 2022 Santé en Afrique