Connect with us

Santé publique

Pourquoi l’obésité prend de l’ampleur au Cameroun

Sa prévalence est passée de 5% en 2000 à 10% en 2016.

Publié il y a

le

Sa prévalence est passée de 5% en 2000 à 10% en 2016.

L’obésité, les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral ou AVC…), le diabète, la goutte et les cancers sont en nette augmentation au Cameroun. Selon un rapport du ministère la santé publique et ses partenaires (RSD Institute et World Diabetes Foundation), 30% de la population est obèse ou en surpoids. Cela concerne deux hommes sur dix et quatre femmes sur dix.

Selon ces chiffres officiels, 18% des jeunes filles de 15 à 19 ans sont en surpoids ou obèses. Plus grave, l’on note une forte propension d’enfants obèses, lesquels ont aussi plus de risque de développer de l’asthme ou de l’hypertension artérielle. « Ils ont une qualité de vie altérée et l’espérance de vie est réduite », indiquent les spécialistes dans leur rapport. Aussi, la prévalence de l’obésité au sein de la population camerounaise est passée de 5% en 2000, à 10% en 2016. « Si rien n’est fait, cette prévalence atteindra 20% en 2025 », prévient le ministère de la santé. 

Sédentarité et mauvaise alimentation

L’obésité augmente de 30% le risque de présenter une forme sévère de Covid-19. Elle affecte un nombre croissant de personnes à un âge de plus en plus jeune. Par exemple, « Ces 20-25 dernières années, le surpoids et l’obésité touchent désormais 37 % des adolescents et des jeunes femmes de 15 à 45 ans. C’est en croissance », informe le Pr Eugène Sobngwi, endocrinologue à l’hôpital central de Yaoundé. Dans le monde, 800 millions de personnes vivent avec l’obésité.

En cause, une mauvaise hygiène alimentaire, la sédentarité et un manque d’activités physiques, entre autres. Voila pourquoi une équipe de médecins, biologistes, nutritionnistes, diététiciens, endoctrinologues et diabétologues conduite par le Pr Eugène Sobngwi, en collaboration avec l’ONG Recherche–Santé & Développement a redigé un guide de nutrition d’une trentaine de pages. Intitulé « Je mange bien pour préserver ma santé », il propose conseils, recommandations et astuces pour une alimentation saine, équilibrée, variée. 

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Cameroun

Pour en savoir plus sur le diabète en Afrique

COVID-194 heures

Ziguinchor : Les agents du CTE réclament au Directeur leurs salaires et primes de motivation

Maroc5 heures

Plus de 10 millions de Marocains en surpoids

COVID-196 heures

Covid-19 au Maroc: taux de positivité, cas critiques, décès… Le récapitulatif du bilan mensuel

Santé8 heures

Conditionnements des lubrifiants : Naftal met en service une usine de fabrication de fûts en métal

COVID-1910 heures

Covid-19 au Maroc : le ministère de la Santé appelle à procéder d’urgence à une dose de rappel du vaccin

Actualités11 heures

Ministère de la Santé: la dose de rappel, une « urgence » pour les plus vulnérables

Santé12 heures

Pourquoi les vasectomies augmentent-elles aux États Unis ?

COVID-1914 heures

Cameroun: Extrême-Nord Cameroun – Le CICR condamne l'attaque contre l'hôpital Helvétique de Mada

Environnement17 heures

Réchauffement climatique : quelles conséquences sur la santé des Tunisiens ?

Actualités18 heures

En plein hiver austral, Madagascar frappé par une quatrième vague de Covid-19

Actualités1 jour

Ebola : fin de la quatorzième épidémie en RDC 

COVID-192 jours

Comment naît une nouvelle vague de l’épidémie de Covid

Société2 jours

Planification familiale : connaissez-vous la «méthode Maman» ?

Médecine2 jours

Fistule obstétricale : le long combat mené en RDC pour soigner les femmes

Grossesse-Enfants2 jours

Cameroun : la mortalité maternelle est en baisse 

Informations pratiques2 jours

Ce qu’il faut faire en cas de vomissements et de diarrhées

Populaire

© 2021 Santé en Afrique