Connect with us

Maladies Tropicales - Paludisme

Paludisme : le démarrage tout en lenteur du premier vaccin RTS,S,

Recommandé depuis octobre, il tarde à être déployé.

Publié il y a

le

Recommandé depuis octobre dernier, il tarde à être déployé sur le continent africain.

C’est une cause majeure de maladie et de décès chez les enfants en Afrique subsaharienne. Le paludisme a tué près d’un demi-million d’enfants Africains en 2020, soit un enfant chaque minute. Heureusement, l’espoir existe : en octobre dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé le premier vaccin antipaludique pour utilisation à grande échelle chez les enfants. 

Cet événement, qualifié d’historique et salué par l’ancien footballeur Michael Essien, ne s’est pourtant pas encore confirmé. Le Mosquirix (aussi appelé RTS,S) est disponible uniquement dans trois pays pilotes, à savoir le Kenya, le Malawi et le Ghana. A ce jour, 1,3 million d’enfants africains l’ont reçu. 

Là où le vaccin a été introduit, on a pu observer une baisse considérable du nombre d’enfants hospitalisés pour cause de paludisme grave, de même qu’une baisse du nombre de décès d’enfants dans la tranche d’âge visée par le vaccin. 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé au Burkina Faso

Pour en savoir plus sur le paludisme en Afrique

Lire a suite sur AlloDocteurs Africa

Populaires

© 2022 Santé en Afrique