Connect with us

Technologies

Trisomie 21 : la RDC teste un diagnostic via la reconnaissance faciale

À Kinshasa, des chercheurs viennent de montrer l’importance de la reconnaissance faciale pour mieux identifier les enfants atteints de trisomie 21.

Publié il y a

le

À Kinshasa, des chercheurs viennent de montrer l’importance de la technologie de reconnaissance faciale pour identifier les enfants atteints de trisomie 21.

C’est la première cause de déficit mental d’origine génétique. La trisomie 21 est liée à une anomalie génétique : la présence d’un chromosome 21 supplémentaire dans les cellules d’une personne. Connue aussi sous le nom de syndrome de Down, la trisomie 21 est associée dès la naissance à de nombreuses complications comme des malformations cardiaques ou des problèmes d’apprentissage. Mais de Kinshasa à Yaoundé, ce mal n’est pas facile à diagnostiquer. 

Pour y remédier, des chercheurs ont testé la technologie de reconnaissance faciale pour détecter cette pathologie. Et les résultats de leur étude laissent entrevoir une lueur d’espoir : à Kinshasa, les analyses faciales ont su distinguer 92% des cas confirmés. Pourtant, ce n’est pas la première fois que des scientifiques utilisent la reconnaissance faciale. Cette technologie avait déjà été testée en 2016 sur la trisomie 21 et d’autres syndromes. De là à espérer sa banalisation pour faciliter le dépistage de certaines maladies, il n’y a plus qu’un pas. 

Lire la suite sur Allo Docteurs Africa

Populaires

© 2022 Santé en Afrique