Connect with us

Actualités

Choléra : comment la RDC gère-t-elle l’épidémie ?

Publié il y a

le

Depuis quatre mois, près de cent quarante cas suspects ont été recensés à Goma.

La prison centrale de Munzenze à Goma (Nord-Kivu) compte plus trois mille pensionnaires alors qu’elle a une capacité d’accueil de seulement cent cinquante personnes. Environ cent quarante cas suspects de choléra y ont été enregistrés depuis février 2022. D’après l’ONG Médecins sans frontières (MSF), deux détenus ont trouvé la mort. « Nous avons approvisionné le centre en intrants. Ensuite, nous avons cherché à limiter la chaîne de transmission », souligne Jean-Paul Kikwayabo, un responsable de MSF à Goma.

L’ONG attribue la persistance de cette maladie au manque d’hygiène et la pénurie alimentaire dans ce pénitencier. Mais ce n’est pas tout. « Le grand problème est la comorbidité. En dehors de cholera, les détenus sont mal nourris. La malnutrition et la tuberculose augmentent. Tout cela complique la prise en charge », explique Jean-Paul Kikwayabo.

Plus de deux mille huit cents détenus ont été vaccinés contre le choléra en mai dernier. Aussi, MSF continue à soutenir le personnel de santé à travers l’approvisionnement en médicaments et matériel médical, pour la prise en charge des malades. 


INFOS PRATIQUES : 

Les services de santé en RDC

Pour en savoir plus sur le choléra en Afrique

Populaires

© 2022 Santé en Afrique