Connect with us

Maladies Chroniques

Drépanocytose : grande tueuse des enfants de moins de cinq ans

Malgré de nouveaux traitements, la maladie tue encore sur le continent.

Publié il y a

le

De nouveaux traitements se sont développés, mais elle tue encore beaucoup d’enfants sur le continent.

Maladie méconnue et largement absente des grands programmes d’aide internationaux, la drépanocytose est pourtant la première maladie génétique au monde. Une journée mondiale lui est même consacrée, chaque 19 juin. Aujourd’hui, on estime qu’au moins 300 000 enfants naissent tous les ans avec la maladie, dont les deux tiers en Afrique subsaharienne. 

Mais alors que les symptômes de cette maladie génétique de l’hémoglobine peuvent être significativement atténués par une prise en charge précoce, la drépanocytose demeure une cause majeure de mortalité infantile : 1 enfant drépanocytaire sur 2 décédera avant l’âge de 5 ans, sans prise en charge, selon les chiffres de la Fondation Pierre Fabre, l’un des acteurs majeurs de la lutte contre ce mal en Afrique. 

Plus sensibles aux infections respiratoires, les enfants atteints de drépanocytose (qu’on appelle aussi anémie falciforme) sont notamment très exposés aux méningocoques, à l’Haemophilus B et au virus de l’hépatite B. Les premiers symptômes de la drépanocytose apparaissent chez le nourrisson dès l’âge de 3 ou 4 mois. 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les services de santé au Mali

Lire la suite sur AlloDocteurs Africa

Populaires

© 2022 Santé en Afrique