Connect with us

Santé publique

Maladies infectieuses : la lutte acharnée de l’Algérie

Le pays vise l’élimination de la rougeole de la rubéole d’ici fin 2022.

Publié il y a

le

Le pays vise l’élimination de la rougeole de la rubéole d’ici fin 2022.

En Afrique, la réapparition de maladies anciennes comme la peste ou le choléra, d’ailleurs jamais complètement endiguées, se combine à l’émergence de pathologies telles que le sida, le coronavirus ou la variole du singe. 

L’Algérie est en train de réaliser d’importantes avancées dans la prévention et la lutte contre ces infections. Ces efforts ont permis au pays de se voir délivrer plusieurs certificats par l’Organisation mondiale de la santé. Parmi les maladies éradiquées du pays, figurent la poliomyélite en 2016, le tétanos chez la femme enceinte et le nouveau-né, en 2018 et le paludisme, en 2019.

Malgré des avancées, les risques sanitaires demeurent importants. Si ces derniers sont souvent liés à des modifications sociologiques (changements de comportement, d’alimentation, d’activité et de rythme professionnels) et à des facteurs environnementaux, l’accent est mis sur la prévention. Aussi, l’Algérie poursuit-elle ces efforts en vue de l’élimination de la rougeole, de la rubéole et du trachome avant fin 2022. 

INFOS PRATIQUES : 

Les services de santé en Algérie

Populaires

© 2022 Santé en Afrique