Connect with us

Vidéos

Mali : comment à venir à bout de la mortalité maternelle

Le pays enregistre 562 décès pour 100 000 naissances vivantes.

Publié il y a

le

Malgré la gratuité des soins obstétriques, beaucoup de femmes meurent en donnant la vie.

Au Mali, le recours à la césarienne est de 0,8%. Un taux bien inférieur aux normes préconisées par l’OMS, qui vont de 5 à 15%, visant à réduire les risques lors de l’accouchement.

En juin 2005, le pays a décidé la prise en charge gratuite de la césarienne dans les établissements publics hospitaliers. Cependant, la mortalité maternelle y demeure un phénomène préoccupant. Les Nations unies ont estimé à 562 le nombre de décès sur 100 000 naissances vivantes, en 2017.

Ce fléau est dû à plusieurs facteurs : les retards de consultation des femmes enceintes, la pauvreté, un manque de personnel et d’équipement nécessaire dans les structures de santé.

INFOS PRATIQUES :

Les services de santé au Mali

Populaires

© 2022 Santé en Afrique