Connect with us

Maghreb

Surveillance des plages : l’Algérie réfléchit à une meilleure prévention des noyades

Les enfants de moins de cinq ans sont les plus exposés à ce risque. 

Publié il y a

le

Les enfants de moins de cinq ans sont les plus exposés à ce risque. 

Plus de 90 % des décès par noyade surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé, les enfants de moins de cinq ans sont les plus exposés à ce risque. 

En Algérie, les cas de noyade pendant la saison estivale constituent une grande source de préoccupation, au regard des derniers chiffres. Au total, 116 cas de décès par noyade ont été enregistrés et près de 43 000 personnes ont été sauvées en juillet et août 2022 sur les différentes plages. 

Au début de l’été, une campagne de prévention et de sensibilisation s’est déployée sur les dangers de la mer et la baignade dans les plans d’eau à travers tout le pays. Mais selon la société civile, une meilleure surveillance des plages fréquentées serait l’unique solution pour faire baisser ce taux de mortalité. 

L’OMS recommande de nombreuses mesures pour prévenir la noyade : l’installation de barrières pour contrôler l’accès à l’eau, la formation des témoins potentiels de noyades aux gestes sûrs de secourisme et de réanimation et l’enseignement aux enfants en âge scolaire des bases de la natation et des règles de sécurité dans l’eau.

INFOS PRATIQUES : 

Les services de santé en Algérie

Populaires

© 2022 Santé en Afrique