Suivez-nous

Lifestyle

Vitiligo: comment transformer une déficience cutanée en body style

Un slogan est né: «Vitiligo is beautiful».

Harding M'BRA

Publié il y a

le

Vitiligo: comment transformer une déficience cutanée en body style

Le vitiligo est une maladie caractérisée une dépigmentation naturelle de l’épiderme. Cela se traduit par des taches blanches qui apparaissent sur une partie du corps (visage, lèvres, genoux, mains, cou, etc.). Cette déficience survient lorsque les mélanocytes, les cellules qui donnent le pigment à la peau, aux yeux, aux cheveux, viennent à mourir.

La maladie se présente sous différentes formes. Lorsque les taches blanches apparaissent sur une seule partie du corps, on parle de vitiligo segmentaire. Il est dit non segmentaire lorsqu’il touche deux organes du corps (mains, genoux). Et dans de rares cas, il touche presque toutes les parties du corps. On parle alors de vitiligo universel. La déficience touche entre 1 et 2% de la population mondiale.

Presque partout en Afrique, cette maladie est encore méconnue, contrairement à l’albinisme. Mais, tout comme les albinos, les personnes atteintes de vitiligo sont victimes de stigmatisation et de rejet voire accusées de sorcellerie. Pour lutter contre ces préjugés, certains ont décidé d’utiliser leur différence comme un atout de charme et de beauté. Tel est le cas du kényan Okal Andrews, enseignant de profession. Il a lancé l’initiative Vitiligo is beautiful, afin de mettre en valeur sa dépigmentation éparse. Mais aussi pour encourager d’autres personnes à faire de même. Le site  TRTafrika.com, qui lui consacre un portrait, détaille la démarche du jeune homme. Il s’agit d’utiliser l’attention, et souvent la curiosité, que cette affection cutanée suscite pour sensibiliser et changer le regard de la société sur le vitiligo.

L’estime de soi

Alors quels sont les ingrédients du body style d’Okal Andrews? Un look et un état d’esprit positifs, explique-t-il. Pour lui, développer l’estime de soi est essentiel. C’est d’ailleurs ce que pense Anna, une blogueuse mode congolaise de 34 ans, elle aussi atteinte de vitiligo. Sur son site, Anafashiontherapy.com, elle raconte son parcours à la recherche d’un traitement, et comment elle a surmonté le défi psychologique. Avant de trouver la paix intérieure dans la lecture, l’écriture et la mode, où elle s’applique à mettre en valeur sa différence. «L’amour des proches guérit aussi», ajoute la blogueuse. Elle cite en exemple des modèles de réussite de personnes noires souffrant ou ayant souffert du vitiligo. À l’instar de la mannequin canadienne Winnie Harlow ou de feu Michael Jackson.

De manière générale, plusieurs initiatives pour valoriser les personnes souffrant de vitiligo voient le jour sur le continent. Ainsi, les personnages et les modèles de l’artiste peintre ougandais Martin Senkugube sont tous et toutes atteintes de vitiligo. Une manière originale de contribuer à changer le regard sur la maladie.

Populaires